Une nouvelle classification pour étudier l’impact du commerce sur l’alimentation

Début mars, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a mis en ligne de nouveaux jeux de données sur le commerce des aliments transformés. Élaborés conjointement avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ils permettent de mesurer le degré de dépendance aux aliments transformés importés.

Pour ce faire, une nouvelle classification a été construite, en croisant les catégories d’aliments et les types de transformation. Cette classification a été appliquée aux données des échanges internationaux alimentaires (en valeur, source Comtrade), de 1995 à 2022. La méthode de traitement des données et d’élaboration des ratios permettant de comparer les situations des pays (notamment au regard des objectifs de santé publique), a été publiée en début d’année.  Elle s’accompagne d’une analyse des principales tendances en matière d’échanges de produits bruts et d’alternatives transformées.

Un système de visualisation des données, paramétrable selon les années, les pays ou groupes de pays, propose deux types d’analyse. Le premier (figure) est consacré aux flux des types de transformation. Pour une année donnée, une carte du monde permet de visualiser la forme principale de transformation alimentaire des importations ou des exportations de chaque pays. Pour une sélection de pays choisie par l’utilisateur, le détail des types de transformation est par ailleurs affiché.

Premier exemple de visualisation : exportations par type de transformation alimentaire, en 2015Source : CNUCED-OMS

Une deuxième série d’illustrations présente les évolutions depuis 1995 pour les grandes zones géographiques (continents, économies « développées » ou « en développement », monde), au choix de l’utilisateur. Après un graphique présentant la part de l’alimentation dans les échanges en 2021 pour la zone sélectionnée, on visualise la balance commerciale alimentaire, les importations et exportations par type de transformation. Enfin, un dernier graphique présente la répartition détaillée des importations et des exportations en 2021, pour les différentes catégories de la classification croisée (matière première / transformation) (figure).

Autre exemple de visualisation : répartition des importations et exportations alimentaires de l’Afrique en 2021Source : CNUCED-OMS
Lecture : les couleurs représentent les types de transformation. La taille de chaque case est proportionnelle à sa part dans le total des importations et exportations alimentaires de la zone vers le reste du monde. Les échanges de l’Afrique sont essentiellement constitués de produits bruts (en bleu) ou faiblement transformés (en jaune).

Muriel Mahé, Centre d’études et de prospective

Source : CNUCED-OMS

image_pdfimage_print