Une controverse sur l’utilisation forestière du glyphosate au Canada

Dans la province du Nouveau-Brunswick, sur la façade atlantique du Canada, le glyphosate est utilisé dans les forêts domaniales « pour tuer la végétation feuillue concurrente des conifères », après coupe rase et replantation, explique un récent article de C. Glinel (doctorante Sciences Po Paris). Cette pratique ancienne suscite aujourd’hui une opposition croissante, dans le sillage de la controverse mondiale sur l’herbicide. Profitant de l’élan donné au niveau local par l’obtention d’un moratoire sur l’exploitation des gaz de schiste, une « coalition improbable » de militants écologistes et de chasseurs de cerfs s’est formée, en 2014, à l’occasion de consultations publiques sur les modalités de gestion forestière. Elle dénonce la mainmise des entreprises auxquelles cette gestion est confiée. Outre le partage de témoignages sur un groupe Facebook et une pétition réunissant de nombreuses signatures, son répertoire d’action est axé sur l’expertise et la « contre-surveillance ». Elle se place ainsi progressivement sur le même terrain scientifique que les experts forestiers, contestant leurs décisions en s’appuyant sur des prises de vue aériennes (avion, drone).

Source : Revue d’anthropologie des connaissances

image_pdfimage_print