Une analyse de l’ONG Sustainable Food Trust sur la relocalisation de l’abattage

Un rapport de l’ONG Sustainable Food Trust s’intéresse à la question de la relocalisation de l’abattage des animaux d’élevage au Royaume-Uni. Les auteurs ont mobilisé différentes sources d’information : analyses scientifiques, textes réglementaires, politiques et économiques, publications d’ONG diverses (Greenpeace notamment), etc. Depuis les années 1970, la tendance est à la baisse du nombre d’abattoirs, ceux-ci étant passés de 1 890 en 1971 à 249 en 2018. Selon les auteurs, plusieurs facteurs expliquent ce phénomène de concentration, ayant conduit à la fermeture des structures les moins rentables : crises sanitaires (encéphalopathie spongiforme bovine en 1996, fièvre aphteuse en 2001), baisse de la consommation de viande, et renforcement des contraintes réglementaires.

Évolution du nombre d’abattoirs en viande rouge, en fonction de leur taille, entre 2007 et 2017

Abattoirs.jpg

Source : Sustainable Food Trust

Face à cette tendance lourde, le rapport note un regain d’intérêt récent pour l’abattage local, de la part de certains éleveurs et d’associations, pour des raisons à la fois économiques, éthiques et environnementales. Selon ses promoteurs, cette pratique éviterait le surcoût et la souffrance animale induits par de longs déplacements, et permettrait à l’éleveur de commercialiser de la « viande locale ». L‘association Pasture for life a ainsi souligné le rôle des petits abattoirs dans l’économie rurale, au-delà des emplois directs. Quand l‘existence d’abattoirs locaux n’est pas envisageable, le développement d’abattoirs mobiles représente une alternative, et même une tendance émergente au niveau mondial. Le rapport en dresse un état des lieux dans plusieurs pays. Au Royaume-Uni, après une première tentative en 1990 par l’ONG Humane Slaughter Association, d’autres projets ont été lancés depuis. En Suède, la société Halsingestintan exerce depuis 2015 et a conclu un partenariat avec la société française Madeleine Lesage, Centre d’études et de prospective

Source : Sustainable Food Trust

image_pdfimage_print