Culture et transformation de la canne à sucre au Mozambique, entre héritage colonial et modèle agricole inclusif

Un article publié en juin 2020 dans la revue World Development Perspectives analyse les relations contractuelles entre les producteurs et l’unité de transformation de canne à sucre de la province de Maputo (Mozambique). Pour assurer la transition d’un modèle agricole dominé par les grandes plantations à une meilleure intégration des producteurs, ces derniers sont incités à se regrouper en organisations, cédant leur droit d’usage des parcelles en contrepartie d’un achat de leur production et de mesures favorisant l’installation, soutenues par l’acteur industriel. Or, les auteurs montrent que les inégalités d’information entraînent une méconnaissance, par les cultivateurs, des facteurs concourant à la formation de leur revenu et un non-remboursement, par l’usine de transformation, des prêts contractés pour leur installation. Par ailleurs, l’analyse montre que la fin des quotas sucriers européens a entraîné une forte diminution des débouchés à l’exportation pour la production mozambicaine.

Caractéristiques des contrats et des productions

CanneASucre.jpg

Source : World Development Perspectives

Source : World Development Perspectives

image_pdfimage_print