Biofortification des céréales en Inde et lutte contre la malnutrition

Le gouvernement indien s’engage dans la lutte contre la malnutrition, et notamment les carences en nutriments, en investissant plusieurs dizaines de millions d’euros dans la biofortification. Dans ce pays où les deux tiers des enfants souffrent d’anémie et de déficience en vitamine A, il s’agit de promouvoir la culture de céréales enrichies en vitamines et minéraux, afin de mieux satisfaire les besoins nutritionnels des populations qui n’ont accès qu’aux céréales.

Pour cela, il est nécessaire de sélectionner des variétés naturellement riches en micronutriments (variétés anciennes mais aujourd’hui délaissées) ou d’en mettre au point de nouvelles (variétés hybrides). Plusieurs dizaines de milliers d’agriculteurs ont déjà adopté une variété de mil à forte teneur en zinc et en fer en 2012 et la tendance devrait se renforcer en 2013.

L’Inde réfléchit à l‘intégration de céréales biofortifiées dans le système existant de distribution alimentaire publique, à la subvention des semences pour encourager leur mise en culture, et à l’accompagnement pédagogique à mettre en place au sein des villages.

Noémie Schaller, Centre d’études et de prospective

Source : Le Monde, « Révolution verte en Inde contre la malnutrition », 16 avril 2013

Communiqué de presse du Ministère des finances indien :

http://pib.nic.in/newsite/erelease.aspx?relid=92714

 

 

image_pdfimage_print