L’Afrique à l’aube d’une révolution verte ?

 Un article de la revue McKinsey Quarterly décrit l’agriculture africaine comme étant à un tournant. La révolution verte paraît enfin accessible à ce continent, à l’instar du continent asiatique, les pays donateurs augmentant leur aide consacrée à l’agriculture et les investissements privés (notamment de Chine et du Brésil) étant en forte progression.

L’Afrique pourrait, selon les estimations de McKinsey, faire passer sa production agricole de 280 milliards de dollars par an aujourd’hui à environ 500 milliards en 2020 et 880 milliards en 2030.

Mais pour cela, il lui faut surmonter un certain nombre de défis dont la corruption, les problèmes politiques, les infrastructures inadaptées…

McKinsey, qui est impliqué dans des projets dans une dizaine de pays africains, estime que les plans de développement doivent être « moins ambitieux et davantage ciblés ». Les différentes régions d’Afrique devraient se concentrer sur leurs forces respectives et l’accent devrait être mis autant sur le marketing, les infrastructures, la commercialisation et la logistique que sur la croissance de la productivité.

Céline Laisney, CEP (Centre détudes et de prospective)

image_pdfimage_print