Potentiel important pour les cultures de plantes à fibres

 Dans le cadre d’un partenariat avec l’Ademe, FRD (Fibres Recherche Développement) publie la première étude nationale portant sur l’évaluation de la disponibilité et de l’accessibilité de fibres végétales à usages matériaux en France.

Partie de 200 000 hectares en 1960, la culture de plantes à fibres (essentiellement lin et chanvre) est tombée à 50 000 au début des années 1920, pour remonter à près de 100 000 ha au début des années 2000.

D’après cette étude, cette surface pourrait attendre 300 000 ha d’ici 2035. Ces cultures pourraient se développer notamment dans les régions du nord de la France, où la présence d’un bon tissu industriel de 1ère transformation dans ces régions permet d’obtenir des fibres végétales de qualité, pouvant approvisionner sans souci majeur les industriels de la 2ème transformation.

L’étude met en avant les besoins futurs en fibres végétales et les leviers mobilisables pour atteindre les niveaux de production correspondants. Ces travaux ont intégré les risques de concurrence avec les usages alimentaires des surfaces agricoles.

 

 

image_pdfimage_print