Recherche sur les OGM et conflits d’intérêts

La revue Plos One a publié en décembre 2016 l’article de trois chercheurs de l’Inra analysant les conflits d’intérêts dans les travaux sur l’efficacité et la durabilité des cultures génétiquement modifiées pour résister aux principaux insectes nuisibles (cultures dites Bt).

Thomas Guillemaud, Eric Lombaert et Denis Bourguet ont exploré les liens entre les auteurs de 672 articles académiques publiés entre 1991 et 2015 et les principaux industriels producteurs d’OGM (Monsanto, Syngenta, Dow AgroSciences et DuPont Pioneer). Ils démontrent que 40 % des articles considérés présentent un conflit d’intérêts financier. Par ailleurs, ils ont également trouvé que ces publications avec conflits d’intérêts aboutissent, avec une fréquence 50 % plus élevée que les autres travaux, à des conclusions favorables aux intérêts de l’industrie OGM. L’effet causal direct n’a cependant pas été analysé.

Source : PloS One

image_pdfimage_print