L’agriculture au centre du défi de l’emploi mondial

Alors que la Banque mondiale consacre son rapport annuel 2013 sur le développement à l’emploi, une publication du CIRAD vient alerter sur l’enjeu de l’appui aux agricultures familiales pour relever le défi de l’emploi, en particulier dans une région comme l’Afrique subsaharienne. Dans cette région, c’est en effet l’équivalent de la population actuelle des États-Unis (330 millions) qui arrivera sur le marché du travail dans les 15 prochaines années. Et près des deux tiers vivront dans les zones rurales.

Le rapport de la Banque mondiale souligne, pour les pays très agricoles, le besoin d’augmenter la productivité agricole d’un côté, et de créer des emplois non agricoles de l’autre. Mais Bruno Losch, du CIRAD, considère qu’en Afrique subsaharienne, c’est dans le secteur agricole qu’une création massive d’emplois est nécessaire. En effet, le contexte de mondialisation réduit drastiquement les possibilités de diversification économique de ces pays, et il n’est donc pas possible, selon lui, de reproduire dans cette région les modèles de transition qu’ont connus l’Europe, puis l’Amérique Latine et l’Asie.

Pour cela, l’article du CIRAD recommande de privilégier les agricultures familiales, d’appuyer le développement des filières de produits vivriers et d’accélérer la diversification rurale en renforçant les économies locales de façon durable.

 

Alexandre Martin, Centre d’études et de prospective

 

Sources : Banque Mondiale , CIRAD 

image_pdfimage_print