Une carte interactive sur l’occupation des sols

En combinant les données sur l’occupation des sols de 3 bases mondiales existantes (GLC-2000, MODIS et GlobCover), et grâce à un outil cartographique disponible en ligne, les chercheurs de l‘IIASA souhaitent contribuer à l’amélioration de la qualité des cartes mondiales de couverture des sols.

La cartographie élaborée dans un premier temps, par l’harmonisation et la superposition des données a permis d’identifier les différences entre les trois bases utilisées. A l’aide d’un outil interactif, des volontaires sont ensuite appelés à trancher les points de désaccords en s’appuyant essentiellement sur les images satellites disponibles via Google Earth  et d’éventuelles autres sources géoréférencées comme Panoramio , par exemple (cliquer pour élagir 🙂

geo_wiki.JPG


Le recours à cette démarche illustre la difficulté de constituer des bases de données de qualité à très grande échelle. Face aux coûts prohibitifs que représenterait le recours à des services institutionnels, les fondateurs du Geo-wiki project prônent l’implication d’observateurs volontaires comme un nouveau mode de collecte de données efficace à bas coûts basé sur le crowdsourcing. Avec l’explosion de l‘internet 2.0, ils estiment que des données de qualité peuvent être obtenues grâce à une participation « de masse » des citoyens, minimisant le risque de persistance d’éventuelles erreurs.

Malgré de nombreuses limites et le besoin d’améliorations, cette approche avant tout pragmatique pourrait permettre la création de bases de données qui ne verraient probablement pas le jour autrement. Elle serait particulièrement profitable dans des pays où l’absence d’institutions stables et indépendantes ne permet pas l’existence d’un appareil statistique de qualité.

Clément Villien, CEP

Source : Geo-Wiki.Org: The Use of Crowdsourcing to Improve GlobalLand Cover

 

image_pdfimage_print